Lire ensemble

27 août 2015

Par Sébastien Lord-Émard

Un petit mot d’abord pour vous saluer et me présenter : je suis Sébastien, chargé de projets chez Bouton d’or Acadie, et je vais poursuivre ce blogue, que notre stagiaire Catherine avait commencé, un peu dans le même esprit qu’elle et, j’espère avec la même passion !

Alors que Catherine racontait son expérience de stage, et vous faisait découvrir, en même temps qu’elle (ou presque), la maison Bouton d’or Acadie, je me propose de vous partager mes réflexions sur la littérature jeunesse, sur le travail d’édition, et sur tout ce qui touche de près ou de loin l’univers des livres.

Vaste programme !

Commençons en faisant la transition suivante : Catherine (qui sera de retour parmi nous en septembre) nous a fait parvenir un article hyper intéressant hier, à propos des recherches scientifiques sur les enfants de 3 à 5 ans à qui ont fait régulièrement la lecture.

Il y a une corrélation intéressante entre la réussite en lecture, durant le parcours scolaire d’un enfant, et le temps qu’un adulte prend pour lui faire la lecture (en montrant les images, en suivant du doigt les mots, en lui posant des questions sur le livre, etc.)

http://rire.ctreq.qc.ca/2015/08/lecture-histoires-cerveau/

Extrait :

«Dans les dernières années, les milieux de l’éducation et de la santé ont redoublé d’ardeur pour sensibiliser les parents à l’importance de faire la lecture à leurs enfants.Les liens entre cette pratique et la réussite scolaire des enfants sont bien connus, et la recherche est de plus en plus en mesure d’expliquer ce qui se passe dans le cerveau de l’enfant à qui ont lit régulièrement des histoires, comparativement à celui qui n’a pas reçu cette stimulation.»

10001f_cc234f7f1f764f61b6a4935a7dcc61b0

Voici une anecdote qui explique notre intérêt, chez Bouton d’or Acadie, pour ce genre d’études, auxquelles nous nous référons quand vient le temps de créer ou de mettre en marché un ouvrage jeunesse.

Souvent, dans les Salons du livre et autres événements littéraires, nous devons répondre à des questions posées par de jeunes parents ou grand-parents sur la capacité des enfants à lire tel ou tel livre, à tel ou tel âge; et souvent, nous sommes bien embêtés de pouvoir donner une réponse simple à cette question complexe.

Car, non seulement cela dépend-il du développement des habiletés cognitives (particulier à chaque enfant), mais aussi de la capacité des parents à faire la lecture à leur enfant… Des programmes intéressants viennent appuyer ces derniers, comme Lire et faire lire Acadie, par exemple.

Les livres pour enfants ne sont pas nécessairement des livres que les enfants peuvent lire seuls ! Lire ensemble, et se lire l’un l’autre est un plaisir que même les adultes peuvent apprécier.

PS : Dans l’article ci-dessus, on parle des parents et de l’heure du coucher. Mais on peut imaginer que le «liseur» est un grand frère ou une grande soeur, une tante ou un oncle, des camarades plus avancés en grade ou des auteur.e.s jeunesse ! Et on peut aussi faire la lecture lors des déplacements (en train, en autobus, etc.) ou des vacances, à la plage ou à la bibliothèque publique, dans un parc ou lors d’une journée de pluie…

Des livres créés en acadie, imprimés au canada