L’univers des créateurs

21 août 2015

Par Catherine Pion

Mon dernier article était plutôt long, alors je vais faire plus court aujourd’hui (ou en tout cas, je vais essayer)! La question qui m’a taraudée toute la semaine est la suivante : comment peut-on tenir un blogue sur l’édition sans parler des créateurs? Cet article est donc dédié aux auteurs et illustrateurs de Bouton d’or Acadie. Vous l’aurez peut-être deviné… je vais vous parler du travail d’écriture et d’illustration, et du processus de sélection des manuscrits.

Samedi dernier, j’ai pu participer à une réunion du comité de lecture (qui réunit entre autres Marie et Sébastien). C’était vraiment intéressant de voir le processus de sélection des manuscrits, qui se fait selon des critères à la fois subjectifs et objectifs – quantité de livres publiés par année, collections, sujet abordé, mise en marché, etc. La décision finale revient à la direction littéraire. J’ai pu lire en avant-première quelques manuscrits qui seront publiés l’année prochaine…

Le travail d’édition se fait toujours avec l’écrivain et avec l’illustrateur. C’est pourquoi il se développe une relation particulière entre les créateurs et les éditeurs : on est appelé à discuter avec eux de façon très régulière! L’écriture d’un livre ne se termine pas lorsqu’on poste notre manuscrit; c’est un travail de longue haleine, qui demande énormément de temps et d’énergie. En fait, je pense que la véritable aventure commence quand on reçoit les premiers commentaires de l’éditeur. Et, pour avoir pu travailler avec Marilou Savoie (Appi, lutin parfumeur) et Arianne Gagnon-Roy (Une âme suffit) sur leurs projets, j’avoue qu’il y a quelque chose de valorisant dans le fait de pouvoir entrer en contact avec l’imaginaire d’autres personnes!

Je termine cet article en vous présentant deux coups de cœur… parce qu’on a toujours des préférences quand on parcourt le catalogue d’une maison d’édition, même quand on y travaille!

PR-03
Marcher dans le ciel, Sonia Cotten et Annie Boulanger
Pour l’imaginaire, le style et le fait que ce soit de la poésie – c’est tellement rare dans les livres pour enfants!
« Magnifique! Tout simplement magique! Des mots coulent, les images s’y enroulent. » (Cathy Pomerleau, L’indice bohémien)

TR-05
Le pit à papa, Angèle Arsenault, Marie Cadieux et Marie-France Comeau
Pour le sujet abordé, les illustrations et, surtout, pour le texte.
« Le pit à Papa, c’est un « récit-orchestre » qui bercera les jeunes lecteurs au rythme des vagues et de leurs propres ambitions. » (Mireille Messier, Cahiers)

Des livres créés en acadie, imprimés au canada