Nous sommes ouverts, à distance respectueuse.
Pour commander, composez le 506-382-1367 ou écrivez à info@boutondoracadie.com

Catalogue

Genre: Biographies Essai Jeunesse Jeunesse adolescent Récit

Pages: 240

Date de parution: 13 juin 2007

ISBN (Papier): 9782921347563

ISBN (PDF): 9782924378359

Code: BLE98

Lettres des tranchées

Partagez

Correspondance de guerre de Lucien, Eugène et Aimé Kern...

Auteur: Claude De Moissac
Auteur: Lucien Kern

Acheter ce livre

« Partout des morts, à moitié pourris, couverts de vers rongeurs; avec cela une odeur atroce, épouvantable […] Pendant deux nuits j’ai couché sur un mort, c’est vous dire le peu de cas que l’on fait, et l’habitude que l’on a de fréquenter la mort; […] L’on ne mange pas là-dedans, l’on n’a pas faim, l’odeur nous dégoûte et l’on répugne tout, surtout la viande… » Sur le front, 5 juin 1915 – Lucien Kern à sa mère.

Lucien, Eugène et Aimé Kern sont établis au Canada depuis à peine huit années lorsque la Première Guerre mondiale éclate. Les trois frères répondent à l’appel de la France, leur pays de naissance, laissant derrière eux leur ferme et leur famille. Dès leur départ, ils écrivent à leur mère et à leur sœur demeurées au Manitoba, partageant avec elles leurs inquiétudes, leur ennui, leur tristesse d’être loin de celles et de ceux qu’ils aiment. Cette correspondance de guerre, choisie et présentée par Claude de Moissac, décrit la Première Guerre mondiale telle qu’elle fut vécue par ces trois soldats manitobains. Ces quelque 90 lettres écrites du front brossent un portrait fidèle de la vie dans les tranchées. Elles décrivent de façon éloquente la violence brutale, l’abrutissement et l’horreur de la vie journalière qu’a connus toute une génération d’hommes perdue dans les champs de bataille de l’Europe.

GUIDE PÉDAGOGIQUE DISPONIBLE ICI EN PDF

Conseillé pour les élèves de 10e à 12e

---

Article "Partout des morts" La Liberté - nov. 2014 - Page #15

 

 

Acheter ce livre

Claude De Moissac

Originaire de Saint-Claude au Manitoba, Claude de Moissac détient une maîtrise en histoire de l’Université du Manitoba. Sa thèse de maîtrise portait sur les débuts de Saint-Claude, un village manitobain fondé par des francophones venus de l’Europe à la fin du 19e siècle. Il s’intéresse à l’histoire militaire depuis qu’il a appris que son grand-père paternel, tout comme les frères Kern, avait vécu la Première Guerre mondiale dans les rangs de l’armée française.

Lucien Kern

Lucien Kern est né en France, à Moyenmoutier dans le département des Vosges, le 13 février 1889. Séduits par la publicité faisant l’éloge des terres disponibles au Manitoba pour les colons catholiques et français, la mère Constantine (née Cuny) Kern, maintenant veuve, ses trois fils et sa fille émigrent au Canada en 1906, s’établissant à Saint-Léon, une petite paroisse canadienne-française dans la région de la Montagne Pembina, devenant agriculteurs et participant activement à la vie de leur paroisse. Au début de la Première Guerre mondiale, les trois frères Kern retournent en France devenant soldat de l’armée française. Lucien Kern va au front en novembre 1914. Il est blessé en septembre 1915. Après une période de convalescence, il est jugé apte au service et retourne à son régiment en janvier 1916. En mars 1917, il reçoit une permission pour visiter sa famille au Canada. Il ne retourne pas en France, restant à Saint-Léon où il épouse Corinne Pellerin le 8 janvier 1918. Sa constitution et sa santé ayant été affaiblies par ses années en guerre, il a été une proie facile de la grippe espagnole. Il est décédé le 8 mars 1920.